16 Dakars Invaincu – Sam Sunderland conduit KTM sur trois Podium

Rally Dakar 2017 – Etape Finale 12

Sam Sunderland et Matthias Walkner ont non seulement réussi à prendre les deux premières places, mais aussi à terminer le rallye pour la première fois. Tous les deux avaient pris leur retraite.

-Matthias Walkner, Sam Sunderland & Gerard Farres Guell-

Sunderland et Walkner se sont qualifiés pour le Team Red Bull KTM Factory Racing après que son coéquipier et vainqueur 2016, Toby Price, soient sortis dans la quatrième étape après s'être crashé et avoir cassé sa jambe à quatre endroits. Après son opération chirugicale à La Paz, le champion du désert australien est retourné en Australie avec le but de revenir sur sa moto KTM 450 RALLY dans quatre mois.

Sunderland est entré dans cette rapide de 64 km chronométré avec 33 minutes d’avance sur sa KTM 450 RALLY avec la tâche de tenir son sang-froid et de faire le travail. Il a terminé la spéciale à une confortable sixième place et a sacrifié seulement quelques minutes. Après presque 9.000 km en passant par le Paraguay, la Bolivie et l'Argentine, il a totalisé avec un temps de 32: 06.22 heures.

Sunderland: "Quand j'ai passé la ligne mes émotions ont vraiment pris le dessus. J'ai eu beaucoup de poids sur mes épaules pendant les six derniers jours. Je dois dire merci à mon équipe, la moto a été géniale du début à la fin. Quand Toby (Price) est sorti de la course, c'était un coup dur pour l'équipe, car c'est un bon ami. En raison des liens solides que nous avons dans notre équipe, il nous a aidés à nous rassembler et à nous efforcer de faire quelque chose de spécial. Il ya beaucoup de gars rapides qui ont le potentiel pour gagner cette course, je pense que la supression des erreurs a été la clé de cette victoire."

-Sam Sunderland KTM 450 RALLY-

C'était aussi une excellente performance de Walkner, qui a terminé en 2016 avec une jambe cassée qui l'a laissée hors compétition pour une grande partie de la saison passée. Il a subi un peu plus de pression sur la fin de course, il a eu deux pilotes : Gerard Farres Guell et Adrien Van Beveren, le vainqueur de l'étape éventuelle, en poursuite. Walkner a terminé quatrième de l’étape et était à 33 secondes sur le temps du leader, ce qui a suffi à préserver sa position.

Walkner: "C'était un Dakar vraiment difficile pour arriver sur le podium  à Buenos Aires : c’est un sentiment incroyable. J'ai eu une année difficile l'année dernière, donc être ici maintenant est un rêve devenu réalité. Le moment le plus difficile est venu à l'étape 10 car ma position pouvait changer chaque jour. J'ai vraiment étudié le road book avant l’étape pour espérer obtenir un certain avantage. Cela a payé et c’est cool d’avoir été récompensé comme ceci."

La Pilote KTM Espagnol, Laia Sanz, qui a connu une très bonne deuxième semaine après avoir perdu du temps la première semaine, a terminé son rallye au 16e rang, à un point de son objectif avant la course. Aussi la championne d'Enduro du monde féminin, Sanz est la femme exceptionnel de ce rally-raid.

-Laia Sanz-

KTM a gagné son permier Dakar en 2001 et a remporté un podium chaque année, à l'exception de 2008, lorsque la course a été annulée à la veille du départ en raison des menaces terroristes en Afrique du Nord. Le sport attire également une nouvelle génération de talents sud-américains de rallye raid.

: L'édition 2017 a débuté au Paraguay, a voyagé dans les régions de haute altitude de la Bolivie, puis au sud et à l'est à travers l'Argentine. L'événement de deux semaines déjà extraordinairement difficile, cette année a introduit une nouvelle difficulté navigation  Il a également été en proie à des températures extrêmes - des températures de 40 degrés Celsius au gel, des altitudes jusqu'à 4500 mètres, des pluies torrentielles, des inondations et la semaine dernière, un glissement massif en Argentine qui a non seulement détruit un village, mais a piégé les équipes et les véhicules pendant 24 heures. Les conditions météorologiques extrêmes ont également entraîné l'annulation de deux étapes et deux autres coupées à mi-chemin de la spéciale chronométrée lorsque les inondation ont rendu impossible la poursuite de l’étape.

-Matthias Walkner KTM 450 RALLY-

Alex Doringer, Directeur de la Division Enduro et Rally de KTM: "Le Dakar, avec toutes ces circonstances, avec la météo, la pluie et la boue, c'était difficile pour l'équipe d'un point de vue logistique. Je pense que pour les polites, c'était un tout autre Dakar. Il n'y avait pas autant de kilomètres de spéciales, mais ellesl étaiett intensive à la fois physiquement et mentalement. Sam a fait un travail fantastique et il était très cohérent. Matthias Aussi était le même. »Doringer a également rendu hommage à Sanz, en disant: "Ce que fait cette dame est incroyable."

Alors que le Rallye du Dakar attire les riders d'élite du monde, il est aussi un atout pour les équipes privées et les coureurs amateurs qui composent la plupart du champ. Quatre-vingt-dix-sept de 146 étaient à l'arrivée à Buenos Aires.

L'esprit remarquable du Dakar a été parfaitement gardé malgré ces deux incidents noud it PAZ depuis son lit d’hopital. Price a déclaré que son plus grand regret était de laisser tomber son équipe. Puis, jeudi, le pilote slovaque KTM Stefan Svitko, qui a terminé deuxième l'année dernière s'est effondré d’épuisement à la fin de la spéciale et a dû être transporté en ambulance au bivouac. Il est revenu plus tard, a ramassé sa moto qui  était sur le départ pour l'avant-dernière étape de vendredi. Svitko a franchi la ligne d'arrivée en 25e place.

-Sam Sunderland & Staff Dakar 2017-

Resultats Etape 12 Dakar 2017

Río Cuarto - Buenos Aires: 64 km timed, 786 km total

1. Adrien Van Beveren (FRA), Yamaha, 30:29 min

2. Gerard Farres Guell (ESP), KTM, +00 sec

3. Joan Barreda (ESP), Honda, +18

4. Matthias Walkner (AUT), KTM, +33

5. Paulo Goncalves (POR), Honda, +1:25 min

Autres KTM

6. Sam Sunderland (GBR), KTM, +1:42

7. Diego Martin Duplessis (ARG), KTM, +2:16

8. Juan Carlos Salvatierra (BOL), KTM, +3:00

11. Laia Sanz (ESP), KTM, +3:08

 

Classement final Dakar  2017 Après 12 des 12 Etapes

1. Sunderland, 32:06:22 h

2. Walkner, +32:00 min (5 min penalty)

3. Farres Guell, +35:40

4. Van Beveren, +36:28 (1 min penalty)

5. Barreda, +43:08 (58:01 min penalty)

Autres KTM

16. Sanz, +3:01:54 h

 

Text and Images Courtesy of KTM Factory Racing.